titou.net 1.0 Tag


Anth(rop)ologie n.f. (gr. anthos, fleur, anthrôpos, homme). Agave, ou Agavé n.m. (gr. agauê, remarquable). Plante originaire de l'Amérique Centrale, de la famille des amaryllidacées (maryllidaceae) . La tequila et le mezcal sont deux boissons mexicaines tirées de la même plante, l'agave. Le mezcal n'est pas facile à trouver. Allez donc dans des boutiques spécialisées dans les spiritueux, éventuellement au supermarché. L'hiver, dans les grandes cités, tard dans la nuit, vous trouverez votre bonheur dans les épiceries de nuit. A Toulouse, par exemple, on trouve un choix assez impressionnant de tequila à l'épicerie de nuit de la rue Honoré Serres (place Arnaud Bernard). Toute bouteille de mezcal qui se respecte contient, au fond, une larve, qui ressemble à une petite chenille. Si vous décidez de la manger, téléphonez avant au service psychiatrie de l'hôpital le plus proche pour qu'on vienne vous chercher. Un mythe dit que celui qui mange la chenille devient fou. Ceci...


Il y a des kermesses toutes l'année, jusqu'à la prochaine guerre. Que les bringues soient grandes, petites, datées ou improvisées, il y en a pour tout les goûts. Culture et implantation géographique de votre serviteur oblige, la période de l'été dans l'hémisphère nord sera privilégiée, le sud-ouest de la France et quelques débordements sub-pyrénéens seront de mise ici....


Kermesse n.f. (flam. Kerkmisse, messe de l'église). Fête de charité en plein air. A ne pas confondre avec « kermès » qui est un médicament expectorant à base de sels d'antimoine; n'hésitez donc pas à dénoncer au curé le plus proche les individus qui osent avoir recours à ce médicament anticlérical. Par extension argotique socio-éthylique, la kermesse est synonyme de la fête....


    Ci-contre cliché pris en décembre 1992 aux Moulins à vent de Consuegra et Campo de Criptana (La Mancha, Espagne), Moulins rendus célèbres par Don Quichotte Ami, e (latin amicus) personne avec qui l'on est lié d'une affection ou une sympathie réciproque qui ne se fonde ni sur des liens de sang ni sur l'attrait sexuel. Si le sujet vous intéresse, je vous renvoie aux études par Pierre Desproges : la chronique "l'humanité", dans Les chroniques de la haine ordinaire. Dans son "Manuel de savoir-vivre à l'usage des rustres et des malpolis" (paru aux éditions du Seuil en 1981), Pierre Desproges nous montre un exemple fort intéressant à la page 49 pour différencier l'amour de l'amitié : "Laissons face à face deux personnes nues de sexe opposé dans une chambre tendue de velours rouge, avec des glaces au plafond, de la moquette angora par terre, du champagne dans un seau d'argent et du blues en sourdine. Si...