france Tag

Photo d'illustration de l'article : Salon VivaTech vendredi 24 mai 2018 Préambule Viva Technology est un salon formidable. Passée l'euphorie de l'évènement, je prends du recul sur le nom du salon. Il m'inspire une réflexion sur la nécessité de revoir notre rapport à la technologie au regard des enjeux d'un futur proche. Il ne s'agit pas moins que de mettre fin aux forces aliénantes et destructrices que notre civilisation a mis en route. Un salon incontournable pour réseauter dans l'innovation Le salon de renommée mondiale Viva Technology (ou VivaTech) à Paris fermait ses portes samedi dernier. La 3ème édition, 3 jours consacrés à l'innovation technologique et aux start-up. Les 2 premiers jours réservés aux professionnels en font un événement incontournable pour le réseautage dans le secteur de l'innovation. Le 3ème jour permet au grand public d'approcher et parfois de tester des innovations. Une démonstration de force de la transformation numérique Cette 3ème cuvée démontre à quel...

Station de Métro Bastille à Paris. Photo issue de mon compte Flickr Notre monde moderne est une machine fantastique, capable de sauver un enfant du cancer, d’extirper une femme de la soumission…” pour peu que nous soutenions et défendions le système dans ses fonctions les plus nobles et contre ceux qui veulent les remettre en question. Dans des pays comme la France, l’État et sa volonté de contrôle passe par l’assistance chronique, moteur de notre extrême dépendance, notre déresponsabilisation et notre soumission, renforcées et occultées par l’illusion de l’indépendance “matérielle“ (endettés/esclaves ou non…) et son confort générateur d’égocentrisme inhibiteur de solidarités et de collaborations locales. [blockquote text="La fragilité de notre monde moderne, sans cesse complexifié, modernisé et actualisé, ne semble pas, dans l’ensemble, impliquer une remise en question individuelle, pour passer d’un rôle largement passif de spectateur-victime, à un rôle plus percutant d’acteur de notre propre bien être” (Vol West, 2011) contribuant à...

Un record, des chiffres historiques pour ce second tour des élections présidentielles : 34% des citoyens français inscrits sur les listes électorales rejettent les 2 candidats et le système en place avec 25% d’abstention et 9% de votes blanc et nuls (chiffres du ministère de l’intérieur). C’est la hausse du vote blanc ou nul qui est spectaculaire : il a été multiplié par plus de 4 entre les deux tours et a pulvérisé le précédent record de 1969. Emmanuel Macron a recueilli 44% et Marine Le Pen 23% de votes des inscrits. C’est donc un président élu sans majorité. Et la candidate du parti Front National réprésente moins d’1/4 des électeurs inscrits. D’après un sondage IPSOS d’hier presque la moitié (43%) des électeurs d‘Emmanuel Macron ont voté pour lui uniquement pour faire barrage à Marine Le Pen. Donc environ seulement 22% des inscrits ont réellement voté pour lui par choix. Et parmi ces...

Plus qu'un billet, un article de 10 pages qui est une ne mise à plat de réflexions que je rumine depuis longtemps : désintérêt du citoyen et perte de confiance envers les “élites” politiques en France, double peine pour les citoyens : payer les excès de dépenses publiques et payer pour rattraper les conneries des banques spéculatives (les banksters), cas de la banque d’investissement Goldman Sachs : les liaisons dangereuses entre un monstre financier et les gouvernements européens, Multinationales et actionnaires, lobbying et corruption à l’échelle européenne, Racket et mépris des citoyens par l’État français, partage des richesses avec les fournisseurs de l’État : exemple des radars routiers, Des médias sous contrôle garants de la distraction, l’abrutissement et de la propagande pour les masses, L’entreprenariat, acte de résistance aux multinationales et aux bureaucraties, Initiatives citoyennes et opportunités pour les prochaines élections présidentielles. En conclusion, les solutions communes pour le citoyen...